Le vapotage passif est-il dangereux pour les animaux ?

Les vapoteuses ont détrôné depuis leur arrivée les cigarettes traditionnelles et le tabac. Il est dit des habitués de cigarettes électroniques qu’ils pratiquent le vapotage quand ils fument. La fumée de cigarette classique étant qualifiée de néfaste pour humains, des doutes planent quant à la réciprocité de cette conséquence en ce qui concerne les animaux. Le vapotage passif affecte-t-il négativement les animaux ? Les réponses dans cet élément !

Une vétérinaire en train de prendre soins d'un chien.
Une vétérinaire en train de prendre soins d’un chien.

Les effets du vapotage passif sur les humains

Le vapotage passif est une expression utilisée pour indiquer le fait de vapoter par procuration. Cela signifie : inhaler la vapeur d’une e-cig régulièrement de manière involontaire. Vapoter consiste à insérer un produit particulier du nom de e-liquid dans l’e-cig puis à le fumer. C’est une pratique bien distincte du tabagisme qui représente le fait de fumer une cigarette classique. Cette dernière était unanimement critiquée pour la fumée toxique qu’elle dégage.

Plusieurs substances nocives se déversent dans l’atmosphère, et peuvent y perdurer, par le canal de la fumée émise par une cigarette : le CO (mono-oxyde de carbone), le CH3COCH3 (acétone), etc. Ces résidus sont à l’origine d’un grand nombre de maux pour l’organisme humain, principalement les poumons, quand ils sont inhalés. Le fumeur et son entourage sont ainsi exposés au risque du cancer et autre maladie. Le danger des anciennes cigarettes n’est plus à prouver avec tous ces arguments.

Contrairement à son prédécesseur, l’e-cig n’a pas d’effets négatifs sur les humains. Le vapotage passif ne libère pas de fumée traînante dans l’atmosphère, mais plutôt une sorte de vapeur qui se dissipe très rapidement. Des exemples de molécules retrouvées dans la vapeur dégagée par l’e-cig sont les arômes, la nicotine et la glycérine. Elles ne sont pas nuisibles pour l’organisme. Leur teneur dans l’émanation est minime en comparaison à celle des substances libérées dans l’effluve d’un tabac. Le vapotage passif est définitivement une pratique sans mauvaises répercussions sur un humain.

L’e-cig moins nocive que le tabac envers les animaux

Les humains n’ont pas à craindre le vapotage passif. Toutefois, les animaux, eux, ne présentent pas naturellement la même anatomie qu’eux. De la même manière qu’avec les humains, la fumée de tabac est malsaine pour les animaux, dans une plus grande envergure. Avec leur constitution physique bien différente de celle des humains, les animaux supportent moins bien les exhalations de cigarette. Un élément retrouvé en abondance dans les volutes se révèle non bénéfique pour eux : la nicotine.

Cette généralité ne s’applique pas aux e-cigs. Les vapeurs qu’elles dégagent ne renferment pas de substance malsaine pour la santé des animaux, hormis la nicotine. Contrairement au tabac, l’e-cig dégage une très faible quantité de nicotine, qui de surcroît s’évapore rapidement. Le vapotage passif est moins nuisible pour les bêtes que le tabagisme. Les animaux de compagnies telles que le chien ou le chat ne risquent rien en étant exposés aux émanations du vapotage.

Les animaux de très petite taille comme les rongeurs et les oiseaux sont cependant susceptibles de subir des effets négatifs malgré la très faible quantité de nicotines libérée. Cela s’explique par leur petite constitution physique. L’ingestion de l’e-liquide, un produit intégré dans l’e-cig puis vapoté, peut aussi représenter une menace pour les animaux. Ce produit doit donc être stocké en lieu sûr, bien à l’abri des animaux vu qu’elle renferme un bon volume de nicotine. Pour éviter des drames dus à l’ingestion de nicotine par les animaux, un e-liquid zéro nicotine est recommandé.

Et maintenant devez vous craindre une restriction voire une interdiction totale de la vape du fait de son minime impact sur les animaux ? Nous en savons pour le moment pas grand chose. La vérité est que le sujet principal reste l’impact sur les humains qui est quasi nul. Alors la vape en France devrait avoir encore de beaux jours devant elle.

Vapoter serait plus sain pour la santé de vos animaux

La vape surclasse le tabagisme en ce sens que les humains n’en subissent pas d’effets négatifs. Les animaux également, malgré leur organisme plus faible, peuvent rester dans l’entourage d’un vapoteur sans problème. Encore mieux, vapoter serait bénéfique pour leur bien-être. La vapeur émise par une e-cig ne renferme presque pas de nicotine, cet alcaloïde dangereux pour beaucoup d’animaux.

Les sens des animaux étant plus aiguisés que celui des hommes, l’aspiration de bouffée de tabac a tendance à se répercuter négativement sur eux. L’odorat des chiens et même des chats par exemple peut être fortement troublé par les volutes de tabac. Avec le vapotage par contre, les sens des animaux ne risquent pas d’être altérés. Ils pourront respirer des bouffées d’air plus saines et bénéfiques à leur organisme. Le vapotage contribue grandement à préserver la bonne santé des animaux. C’est une pratique plus saine non seulement pour le vapoteur, mais également pour les bêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *